Comment régler l’allumage de ma tronçonneuse ?

Pour procéder à l’allumage de la tronçonneuse, il faut tirer la poignée du lanceur. Celui-ci enclenche alors le déroulement d’un cordon qui est enroulé autour de la poulie du lanceur. Dans son mouvement, la poulie entraîne alors la rotation de l’arbre moteur.

Qu’est-ce que l’allumage de la tronçonneuse et comment le régler ?

L’allumage d’une tronçonneuse est constitué de quelques éléments assez simples :

  • Un volant magnétique : celui-ci comporte des aimants. La rotation de ceux-ci va créer un courant électrique.
  • Une bobine d’allumage : la bobine va permettre d’augmenter la tension du courant électrique qui va être produite par le volant.
  • Une bougie : elle va utiliser l’électricité pour produire une étincelle. Celle-ci enflammera le comburant et le carburant dans la chambre de combustion.
  • Un capuchon de bougie : ce capuchon neutralise les éléments non désirés et il transfère de l’électricité en direction de la bougie.

Une panne au niveau du lanceur peut-elle influencer l’allumage ?

Différentes pannes peuvent toucher le lanceur de votre tronçonneuse. Une panne au niveau du lanceur vous empêchera d’allumer votre tronçonneuse et il est donc indispensable de la réparer au plus vite. A chaque type de panne vous pourrez entreprendre une réparation spécifique :

  • La poignée du lanceur est cassée : vous pourrez alors facilement la remplacer vous-même. Des poignées neuves sont disponibles chez de nombreux spécialistes.
  • Le cordon est cassé : de la même manière que pour la poignée, vous pourrez facilement remplacer le cordon du lanceur à la maison.
  • Le lanceur ne se rembobine pas : dans ce cas, on peut envisager deux causes possibles. Soit le ressort est cassé, soit ce sont les cliquets. Dans les deux cas, le remplacement de ces pièces est assez délicat et il est préférable de le faire faire par un professionnel.
  • Le lanceur n’actionne pas le moteur : ici, on peut fortement supposer que la poulie est cassée. Comme pour le ressort et les cliquets, le remplacement de la poulie est compliqué et devra être réalisé par un professionnel.    

Comment identifier la panne du dispositif d’allumage de la tronçonneuse ?

Pour détecter une panne au niveau de l’allumage de la tronçonneuse, vous pouvez mettre en place quelques gestes simples. Retirez la bougie de la machine et appliquez ensuite son culot contre le carter moteur. En même temps, maintenez bien le fil de la bougie branché. En fonction du résultat obtenu, vous pourrez identifier la cause du problème. Dans le cas d’un allumage qui fonctionne correctement, le lanceur est sensé déclencher l’apparition d’une étincelle entre les électrodes de la bougie. Comme elle est assez petite, il est important de faire le test avec un faible éclairage.

Certains signes peuvent mettre en avant différentes sources qui provoqueraient la panne :

  • Il n’y a pas d’étincelle : s’il n’y a pas d’étincelle, la bougie est peut-être trop usée. Procurez-vous une nouvelle bougie qui possède les mêmes caractéristiques que l’ancienne.
  • La bougie fonctionne correctement : dans ce cas, on peut supposer qu’il y a un problème au niveau de la bobine. Il est alors nécessaire de la faire tester par un professionnel. Il faudra peut-être alors la remplacer par une bobine neuve.
  • La bougie et la bobine fonctionnent correctement : si les deux éléments fonctionnent bien, on peut envisager un problème au niveau de l’écartement des vis du volant magnétique. Il est alors nécessaire de régler à nouveau les vis. Pour identifier ce problème, rien de plus simple. Il se caractérise en effet par une impossibilité de démarrer à chaud alors qu’il n’y a aucun problème pour démarrer à froid.

Pourquoi est-ce que la bougie d’allumage de ma tronçonneuse est en mauvais état ?

La bougie d’allumage est un véritable symptôme de problèmes au niveau du carburateur. Dans tous les cas, une anomalie doit amener à un réglage d’allumage ou de carburation. L’état de la bougie indique toujours un problème bien précis :

  • Normale : si tout va bien, vous devez constater un léger dépôt marron clair. Le moteur fonctionne alors correctement.
  • Charbonne : vous pourrez alors observer un dépôt noir et sec. Dans ce cas, cela montre une richesse trop importante.
  • Huileuse : si vous observez des dépôts gras c’est qu’il y a trop d’huile dans le mélange.
  • Vitrifiée : si l’électrode est jaune et brillante c’est probablement dû à un mauvais réglage du ralenti.
  • Calaminée : une bougie avec une sorte de croûte jaune est le signe d’un moteur qui est utilisé en sous-régime.
  • Surchauffée : si vous remarquez que l’électrode est blanche, c’est certainement qu’il manque de l’huile dans le mélange.
  • Brûlée : dans ce cas, les électrodes ont fondu car le moteur a surchauffé.
  • Endommagée : une électrode centrale détruite montre que la richesse est beaucoup trop basse.

La bougie d’allumage d’une tronçonneuse peut avoir différents noms selon le fabricant de la machine. Selon les caractéristiques de votre moteur, faites attention à toujours disposer d’une bougie d’allumage adaptée.